notations et relevés

les cahiers d'orages du petit Hans Hartung

Le petit Hans Hartung tenait des cahiers d'éclairs, composés des croquis et relevés pris pendant les orages. Il notait la date et l'heure, puis il attendait l'éclair suivant.
Raconté par son père, rapporté à la radio en décembre 2005.

 

Perec, son accent sur la lèvre

Il faut écrire Perec sans accent
parce qu'on retrouve cet accent déplacé sur sa lèvre supérieure, sous la forme d'une cicatrice, qu'il nous signale comme une marque d'identité.

 

nabokov et la mort de Tolstoï

transcription et résumé des passages de 'Autres rivages' où Nabokov évoque la mort de Tolstoï :
-Nabokov, jeune garçon vient demander à ses parents des explications sur le léger malaise qu'il ressent depuis peu. On comprend qu'il s'agit de troubles liés à des érections nouvelles. Son père répond tendrement et ironiquement, avant d'ajouter brutalement : ' Tolstoï vient de mourir, dit il en français d'un ton de voix différent et, comme frappé de stupeur, en se tournant vers ma mère. 'Da chto ty' répond la mère, que Nabokov traduit par 'bonté divine' en la décrivant joignant les mains sur les genoux. Elle finit par 'pora domoj' (il est temps de rentrer chez nous...) et son fils comprend que la mort de Tolstoï est bien le présage de terribles événements (désastres apocalyptiques.)
-Nabokov cite Tchékov (à Ivan Bounine) : "quand Tolstoï mourra, tout ira au diable/Même la littérature ?/Oui, même la littérature."
--Tchékov encore, à Lazarevski : "il y a des gens qui ont peur de commettre de mauvaises actions uniquement parce que Tolstoï vit encore."

 

l'astucieux verrou

Au café, j'apprécie également, qu'aux toilettes, on allume la lumière (allum-la-lum) à partir d'un astucieux dispositif enchâssé dans le verrou.

 

stalingrad, la place, la bataille

Par arrêté municipal du 26 novembre 1993, la place de Stalingrad (Paris X et XIXe) est devenue la place de la Bataille de Stalingrad. Bon principe de l'empilement de génitifs (et ruse) quand l'Histoire fait défaut : je suggère donc un prochain baptême en : place de la Croix des Héros de la Bataille de Stalingrad. La vieille mademoiselle Crespi en rêve, de cette croix, dans la chambre de bonne n°6 du 11, rue Simon Crubellier, où se tient La vie mode d'emploi de Perec l'Historien.